Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DASES-SUPAP-FSU

Depuis plusieurs années, les missions des UGD/SLRH se multiplient et se complexifient au CASVP comme à la ville pour les agents, soumis à des niveaux toujours plus élevés de contrainte, se sont éloignés de leur cœur de métier.

Leur charge de travail ne leur permet plus d’être disponibles pour les personnels qui sont privés du droit à une information fiable au moment nécessaire. Des UGD/SRH doivent souvent choisir entre des demandes tout aussi légitimes et urgentes. Ils n’ont plus la possibilité d’être aux côtés des agents pour répondre à leurs interrogations, traiter leurs demandes, être source d’informations sur leurs droits… Ils doivent également en permanence s’adapter à de nouvelles procédures et règlementations, sans avoir le temps nécessaire pour s’y former.

Ces postes, dont la rémunération (Catégorie C) ne prend pas en compte la technicité et les exigences, ne sont plus attractifs ! Les départs se multiplient, les postes vacants sont légion, faisant reposer sur les agents restant une charge de travail inacceptable. Dans certaines directions des collègues ne peuvent pas prendre de congés l’été ! Cette situation de fait peut avoir des conséquences directes sur les agents et notamment les plus précaires tels que les CDD et vacataires (retard dans le renouvellement de contrats, gestion des salaires, erreurs de paie, droits non ouverts…).

Les SRH et UGD doivent gérer la culpabilité de ne pas pouvoir faire leur cœur de métier et l’irritation des agents qui n’obtiennent pas de réponse à leurs demandes. Notons que les responsables ne prennent pas la peine d’informer les équipes de ces difficultés. Conséquence directe et immédiate : une totale incompréhension voire colère des agents restants sans réponse. 

Surchargées de tâches et mises dans l’incapacité de bien faire leur travail, la souffrance au travail des SRH/UGD explose (risques psycho-sociaux, stress, angoisse, épuisement, burn-out, récente tentative de suicide d’un agent,…). Les UGD/SRH n’en peuvent plus.

Grèves, rassemblement, audiences… A l’appel du SUPAP FSU les UGD de plusieurs directions (DASCO / DFPE / DDCT / DRH / DPE / DPMP / DSOL / DSP) se mobilisent pour obtenir la reprise de tâches par la DRH, des créations de postes supplémentaires et de brigades de remplacement, le passage en catégorie B, le paiement des heures supplémentaires, une prime de technicité.

Pour l’heure, la Ville ne propose aucune avancée sérieuse.

Cette situation de bras de fer contraint les DRH/UGD de plusieurs directions à reporter de nombreuses tâches : le mouvement continue et doit s’étendre !

La Ville doit plus de respect à nos  collègues administratifs essentiels et ouvrir le dialogue sur leurs conditions de travail et de rémunération !

 

Le SUPAP FSU exige le passage en catégorie B pour tous ces agents

La lutte des SRH/UGD est celle de tous les personnels ! Soyons solidaires

Pour retrouver des services RH de proximité disponibles pour renseigner, accompagner tous les personnels 

Soutenons les UGD/SRH pour qu’elles retrouvent ce qui est le cœur de leur métier ! 

Commenter cet article