Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DASES-SUPAP-FSU

Au Comité Technique Central du 23 juin 2022 le SUPAP FSU s’est abstenu lors du vote en faveur du Ségur 3 (Ségur des services médico-sociaux) : on vous explique pourquoi.

 

  • Au SUPAP FSU on a un nom de syndicat à dormir dehors, mais on sait que nos U appellent à l’Unité (Unité entre les agents qu’on ne doit pas diviser, Unité des organisations syndicales pour défendre au mieux les intérêts des agents en intersyndicale). Par notre abstention nous signifions qu’une revalorisation Plouf-Plouf (qui dans le même service et pour les mêmes missions, va toucher un agent mais oups, pas l’autre) : très peu pour nous !

 

  • Le SUPAP FSU alerte depuis de nombreuses années sur la dégradation des conditions de travail dans les services médico-sociaux. Nous demandons un plan d’ampleur pour ces services qui comprenne la question des salaires mais aussi celle des conditions de travail et du sens des métiers. Par notre abstention nous signifions qu’une augmentation de salaire des travailleurs sociaux seule sera inefficace pour résoudre la crise dans les services.

 

  • Au SUPAP FSU on reste droits dans nos bottes : on sait bien que 183€ ce n’est pas rien. On sait aussi que ces 183€ ne sont pas tout. Par notre abstention nous continuons à affirmer, comme depuis le 1er Ségur, que 183 ne sauveront pas les services publics. La preuve par l’image : l’état de l’hôpital qui s’est encore plus que dégradé depuis le 1er Ségur !

 

  • Le SUPAP FSU ne prétend pas qu’il y a de l’argent magique. Pourtant, de l’argent il y en a pour les Jeux Olympiques (vous savez, cet évènement qui conduit à faire des travaux dans les hôtels, mettant les familles et le 115 en panique). Par notre abstention nous rappelons à la Ville qu’au-delà des beaux discours il faut faire des choix et qu’elle doit s’engager clairement pour les services médico-sociaux et l’ENSEMBLE de leurs agents : ceux qui étaient là pendant le COVID et seront là pendant les JO !

 

Cette abstention est sans effet sur l’application du Ségur social, annoncée par voie de presse avant même le Comité Technique (les votes des organisations syndicales n’impactent pas la mise en œuvre de la feuille de route de l’administration, sans quoi la vie serait bien plus simple dans les services !).

Si nous disons OUI à la revalorisation bien méritée de certains travailleurs sociaux, nous disons NON à la mise en place de discriminations financières et morales envers des agents qui travaillent côtes à côtes dans les mêmes conditions dégradées.

Oui mais Non : Abstention !

 

Lors du Comité Technique, le SUPAP FSU avait soumis plusieurs amendements à la Ville de Paris pour rendre ce Ségur 3 acceptable.

Nous demandions l’extension du Ségur à l’ensemble des agents exerçant au sein des services cités dans les décrets, soit tous les services médico-sociaux de la Ville (au lieu de l’extension aux seules SMS). Ces amendements ont été rejetés, entrainant l’abstention du SUPAP FSU.

 

A l’ère de la division : nous appelons l’ensemble des agents à être solidaires et à soutenir les mouvements en faveur de l’attribution de la revalorisation à l’ensemble des professionnels.

Commenter cet article