Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DASES-SUPAP-FSU

Parce qu’on était un peu mous, qu’on manquait un peu d’activités, la Direction DASES/CASVP, soucieuse du bien-être des représentants syndicaux, nous offre un abonnement remise en forme :

Les séances de BILAT

Le cuisse abdo-fessiers, c’est has-been, la tendance est au BILAT.  Ça vous parle pas ?

C’est la petite cousine, de COSUI, COPIL, BENSHMARK et PARANGONNAGE. Une réunion Bilatérale où tu te retrouves, toi, petit syndicat en tête à tête (pas amoureux), sur Skype,  avec la direction et/ou son équipe projetssssssssss.

C’est comme ton cours de Yoga en visio :

A l’inspire : Sors tes biscottos, tu soulèves ta  « brique de méthodo »

A l’expire : Technique « Fleur de Lotus basée sur l’intelligence collective » (nous on est un peu teubé c’lui là on y arrive pas).

Mais le gourou te rassure : il a « l’inspiration, la vision ». « Ne vous inquiétez pas , nous allons construire le chemin ensemble ». 

 

Sans rire, c’est vraiment comme ça qu’ils nous parlent. On en ressort avec des courbatures aux cheveux mais la fesse toujours molle.

 

Ca y-est ! Ils ont gagné, nous on a envie de boxer !

Parce-que derrière le discours New Age, rose bonbon sucré à la guimauve qui dégouline, c’est quand même la réorganisation de toute l’Action Sociale Parisienne qui se joue.

 

En BILAT, la direction nous restitue en « temps réel » les travauxxxxxxxxx en cours. Et pour nous faire gober la grosse pilule, qu’on sait bien qu’on va s’étouffer avec, la direction nous assomme de «co-construction, contribution, association, participation», au final….constipation, quand y en a trop, ça bouche.

 

Parce que tout ça, ça donne 10 453 réunions où les agents taffent dans des groupes de travail sur 1357 thématiques, les usagers sont sondés par BVA (qu’on ne veut mieux pas voir la facture) et  l’Action Sociale Parisienne diagnostiquée, en moins de 3 mois, record battu au chronomètre, meilleure pire performance de l’année. Et si tu oses poser la question : « Et euh  sinon pour les moyens ? », ben tu repasses demain, hein… là ce n’est pas le moment… t’es rabat-joie quand même ».

 

En pleine crise sanitaire et sociale, quoi qu’il en coûte de l’épuisement des agents, la ville est atteinte de la pathologie des projetsssssssssssssss.

 

La direction a bien tenté de nous noyer dans ses grands chantiers du Paris de l’Action Sociale : Nouvelle Direction de la Santé et Fusion-Rapprochement-Unification DASES/CASVP, mais on a bien compris : la révolution se fera à effectifs et moyens constants, c’est-à-dire avec des postes vacants.

 

Pour le reste on n’a rien de concret à vous mettre sous la dent, zéro info sur ce qui va réellement changer pour les usagers et les agents.

 

Dans quelques mois nous découvrirons stupéfaits, à quelle sauce nous allons être mangés, et alors la Direction nous dira : « mais enfin ! Vous avez participez, c’est VOTRE projet !!!

 

Alors ne nous en voulez pas…

Pour éviter que le gourou en lévitation nous perde sur le chemin de ses visions. On risque de sécher les séances de bilat.

 

Plus sérieusement, puisque aucune de nos revendications ne sont prises en compte, nous refusons d’être instrumentalisés par la Direction  sous couvert d’un pseudo dialogue social.

Déconfinement, reprise des activités sportives : Séance de BILAT

Commenter cet article