Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DASES-SUPAP-FSU

En cette fin d’année et après plusieurs mois rudes (coronavirus, postes vacants, charge de travail, émotions et frayeurs…..), notre direction semble estimer que nous n’avons fait que notre travail ; d’ailleurs c’est bien connu travailler en service médico-social c’est une vocation ! Du coup pourquoi nous témoigner de la reconnaissance ? Les nanas nones agents des différents services sociaux, c’est bien connu aussi, préfèrent les messages de remerciements de la mission comm’ aux primes de fin d’année !

 

NON la ville de Paris est trop pauvre (et bientôt les bénévoles du CASVP feront la quête pour renflouer les caisses) ! D’ailleurs vous avez  déjà tous constaté l’effort monstre de la ville pour la revalorisation de nos métiers de la filière sociale (SMS, ASE, CSE) et l’impact incroyable sur nos vies quand même ? (on vous épargne les négociations pathétiques en cours à ce sujet).

 

Et pis, la comm’ est difficile en ces temps à la ville, ils ne savent plus quoi dire/quoi faire, tout est brouillon : la fusion à venir, la casse des services solidarités,  la loi transfo des services publics….. la baisse du nombre de jours de congés, emplois précaires avec moult embauches de CDD payés au lance pierre, rupture conventionnelle (et certainement un peu forcée)…

 

2021 au CASVP et à la DASES va être une année folle pleine de rebondissements ! Joie et bonheur ! Une année miraculeuse, même : puisque la direction a mis en place ces dernières années des conditions de travail capables de multiplier les postes vacants plus vite que Jésus ne multipliait les pains !

 

Si ça peut vous rassurer la notion de « dialogue social » dont vous entendez parler a également été coronée : plus d’odorat, plus de gout ni de saveurs !

 

 

Du coup, après une évaluation fine de votre situation voici la proposition d’action du SUPAP FSU : mangez votre main et gardez l’autre pour demain !

 

Suggestions de résolutions 2021 :

 

  • La révolte contre le système qui fait des agents des esclaves de l’administration (les aliène à coup de procédures, projets et les prive chaque jour plus de leurs capacités d’action et de réflexion).

 

  • Le maintien de nos valeurs et leur transmission à nos jeunes collègues et aux étudiants.

 

  • Remettre en cause le bafouage des principes du secret pro : données partagées à la guise des arrangements internes, le SIAO visible par tous jusqu’à Jupiter….

 

  • Maintenir la possibilité de transmettre des rapports sociaux…parce qu’à force de remplir des cases, on perd le sens… Et que : 1) Madame Unique (aucun lien avec le formulaire et l’accueil) est un individu singulier qui n’a pas demandé à être limité à une classification par case/sous case/sous-sous-case et que  2) on n’a pas fait tout ça d’études pour jouer à toucher-couler en mettant, au pif  Mme Incasable en B3/C4 dans le formulaire B569.

 

  • Faire un stage avec Mac Giver pour apprendre les techniques de bricolage permettant d’accompagner nos usagers dans le respect et la bienveillance malgré les embûches mises en place par la direction : fichage, parcours d’obstacles pour arriver jusqu’aux professionnels (en passant les douanes avec succès), temps passé à devoir justifier de tout et de rien, être un usager bien sous tous rapports (régularisé, adapté, sinon tu te fais jeter)……

 

  • Prendre soin de nous parce que nous ne sommes pas les Dindons du CASVP.

 

  • Garder également notre courage et nos engagements pour nos valeurs professionnelles, malgré tout...

 

Le bilan est mitigé du coup, l’humeur des troupes est fragile, mais le  SUPAP FSU sait ce que vous avez donné, ce que vous fournissez au quotidien et votre engagement qui,  malgré toute la maltraitance institutionnelle,  restera de rigueur.  Alors, à défaut d’une enveloppe  à partager,  nous vous remercions tous d’être là, d’être forts et de votre soutien indéfectible aux parisiens en difficultés.

 

 

Très belles fêtes de fin d’année à tous (quand même) !

 

Commenter cet article