Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par DASES-SUPAP-FSU

Isis, déesse égyptienne, entre à l’assemblée nationale !

Chère Anne, Chère Dominique, Cher Jean-Paul, Chère Florence, Chère Vanessa, et chers tous qui planez dans l'organigramme.

 

 

En cette période hivernale qui n'a de réjouissant que sa trêve, on sait que ça plane pas pour vous! Pendant que vous profitez de vos vacances aux sports d'hiver où vous abusez sans doute du vin chaud et de la tartiflette pour cause de neige mollassonne et de canicule hivernale, le SUPAP FSU va vous remettre le moral au beau fixe.

 

Finie la contestation bruyante, désordonnée et malpolie des syndicacas. En 2017, nous avons décidé de devenir enfin de vrais partenaires sociaux dignes de ce nom, de faire preuve de progressisme, de responsabilité, de pragmatisme voire de réformisme.

 

Alors, dans un esprit réformateur et coconstructeur, nous vous soumettons une proposition dont vous nous direz des nouvelles.

 

Bon, vous le savez, ISIS, votre progiciel qui sous couvert de « coordonner l'action des services sociaux parisiens » la quantifie, recueille des données nominatives et sensibles sur notre public et nous bouffe un temps de travail phénoménal, ne nous a pas convaincus.

Nous avons exprimé notre contrariété à ce propos sous la forme d'une plainte à la CNIL. Celle-ci nous a transmis, un an après la plainte (on leur en veut pas, ils sont pas nombreux à la CNIL et on y a désormais une copine), votre réponse.

Et nous sommes navrés et contrits de vous dire que votre défense ne nous a que très partiellement convaincus. En plus, vous jouez de malchance, nous avons eu une petite piqure de rappel juridique sur les principes d'informatique et liberté qui nous a rendus plus informés donc plus vigilants. Résultat: Vous n'y êtes toujours pas. On peut pas vous donner la moyenne. Faut revoir votre copie.

Il y a encore des trucs qui nous chiffonnent sur le respect des libertés individuelles, sur la gourmandise informative d'ISIS, sur l'information faite aux usagers...

Même si nos cadres nous répètent la main sur le cœur, qu'avec ISIS « on est complètement clean avec la CNIL », ce qui a dû leur coûter cher en séances d'orthophonie, on n'est pas encore convaincus.

 

La seule concession que vous nous faites désormais, c'est de reconnaître qu'ISIS « n'est pas ergonomique ». Nous on trouve surtout qu'il n'est pas éthique mais puisqu'on est désormais Coconstructifs et responsables disons que nous avons là un point d'accord: il est gravement pas ergonomique. Disons même qu'ISIS est une aberration ergonomique. Poussons ensemble le bouchon et affirmons qu'Isis est à l'ergonomie ce que le quatre-quatre est à l'écologie et Nabila à la philosophie. Et lançons ensemble un appel vibrant « Ergonomes de tous les pays unissez-vous ».

 

Alors voilà. Au lieu de solliciter à nouveau la CNIL, d'en appeler au défenseur des droits, de nous fatiguer à rédiger des courriers, de vous faire perdre les cheveux qu'ils vous restent (s'il vous en reste) et de croiser le fer pendant des audiences, nous avons un deal progressiste, réformiste et responsable à vous proposer.

 

 

Nous on passe notre temps à prouver qu'on bosse: on liste TOUT. L'ensemble de nos « actes professionnels » (sauf réfléchir), le moindre courrier, le moindre bon pour un vestiaire ou colis alimentaire. Nos écrits, nos rendez-vous, TOUT! TOUT est dans la boîte. On n'est pas encore sur écoute mais avec Qualiparis, rien n'arrête le progrès, ça pourrait arriver. Ça nous emmerde parce qu'on est soumis au secret professionnel et qu'on voudrait se concentrer sur notre vrai travail.

(En plus, vous reconnaissez vous même qu'ISIS n'est pas un outil fiable pour quantifier le travail, puisque vous voulez en imaginer un autre).

 

 

 

 

À l'assemblée nationale, ils galèrent grave. Quand ils doivent montrer ce qu'ils font, ils ont RIEN. RIEN à mettre sous la dent des curieux qui posent des questions. Pas un seul progiciel coûteux et inadapté ne vient contrarier leur vie quotidienne et parer aux éventuelles attaques médiatiques. RIEN. Du coup quand on leur demande de justifier de leurs émoluments, ils rament. Ils galèrent pour trouver des actes pros. S'ils sont discrets, qu'on les voit pas à la cantine, qu'ils ont perdu leur agenda papier, qu'ils ne connaissent pas leurs collègues ils ont RIEN pour prouver qu'ils bossent et s'en suit alors tout un tas d'emmerdements.

 

Vous nous voyez venir j'espère...

 

Vendez leur ISIS!

 

Il vous a coûté un bras. Il est pas ergonomique. Il est pas éthique. Il est boulimique. Il monopolise la vie des services, sans être un bon outil statistique.

 

Vendez leur ISIS!

 

Vous savez le vendre mieux que quiconque! Vous nous l'avez prouvé en audience! Et vos équipes de cadres seront de parfaits VRP du produit. Ils ont le syndrome de Stockolm avec ISIS!

 

Vendez leur ISIS !

 

Il coordonnera le travail des parlementaires, proposera des projets de loi préremplis, dénoncera ceux qui sont aux abonnés absents pour voter les lois, vérifiera qu'il n'y a pas de doublons entre les RV au club de bridge, rotary clubs et Lyons Clubs, donnera accès aux emplois du temps en ligne et quantifiera les actes professionnels des attachés parlementaires « relecture d'une note » « dégustation de rillette sarthoise » « coup de téléphone à mon époux »...

 

Vendez leur ISIS, et vendez leur cher!

 

 

Vous l'avez payé cher, nous l'avons payé cher, et la conjoncture vous est favorable.

 

 

 

 

Dans l'attente d'un COSTRAT (maudite orthophonie) sur le sujet, nous vous adressons, hiérarchie chérie, nos salutations les plus responsables, constructives et progressistes.

 

 

 

Pour vos désormais partenaires du SUPAP FSU: Véronique

Commenter cet article

Marguerite 20/02/2017 20:28

Sublime!