Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DASES-SUPAP-FSU

Les Services d'Accueil Familial (SAFD) en danger !

Alertés depuis plusieurs mois par des agents des Services d'Accueil Familial Départemental (SAFD) sur des rumeurs de fermetures de services, le SUPAP FSU, réuni sur le sujet en intersyndicale avec FO et la CGT a sollicité à plusieurs reprises la DASES pour obtenir des réponses, sans succès.

Le 11 mars dernier, les agents des SAFD ont été réunis par la direction pour une réunion au Mans au cours de laquelle les craintes des agents ont été confirmées: fin 2016 les 3 SAF de l'Ouest (Alençon, Bellême, Ecommoy) seront réunis au sein d'un nouveau SAF au Mans. Pour les agents, qui ont construit leur vie familiale à proximité de leur lieu de travail, cette décision est lourde de conséquences. Plus encore pour les familles d'accueil qui ne se verront plus confier d'enfants et vont, à termes, perdre leur emploi.

Après des mois de silence, la DASES a proposé par mail en date du jeudi 10 mars (à 19h passées) une réunion aux organisations syndicales programmée pour le lundi 14 mars.

Le SUPAP FSU conteste fortement les méthodes de la DASES qui s'apparentent à un mépris des agents et à une négation du dialogue social.

Armés de T shirts décorés des slogans "Service d'Accueil Familial en Danger" ou encore "Stop au Foutage De visage", vos représentants SUPAP FSU se sont rendus à la réunion proposée par la DASES le lundi 14 mars et ont, soutenus par les autres organisations syndicales, refusé de participer à la réunion.

Après avoir brièvement expliqué leurs motivations et avant de quitter la réunion, vos représentants SUPAP FSU, FO et CGT ont lu à la direction le courrier ci-dessous, rédigé par nos collègues du SAFD.

 

"Mesdames, Messieurs

 

Le 25 janvier 2016, lors d’une réunion au Mans, en présence des agents des 3 Services d'Accueil Familial (SAF) de l’Ouest Mesdames  Koehl et Saintoyant nous annonçaient un projet de restructuration pour les 3 Services de placement familial  à échéance  de 18 mois /2 ans.

"Les yeux dans les yeux, la main sur le cœur", elles nous assuraient que plusieurs hypothèses étaient envisagées, mais aucune encore  retenue…..

A nos craintes de vivre la même situation que nos collègues de Pontourny, elles nous répondaient alors que nous n’avions pas de crainte à avoir, puisqu’à Pontourny, il s’agissait seulement de fermer des locaux et placer les jeunes confiés ailleurs……

Le 11 mars 2016,  nous sommes de nouveau convoqués toujours au Mans avec vous  Mr Raymond, accompagné de  Mesdames Koehl et Saintoyant, ainsi que Mesdames L’hélias et Weber du SRH qui nous disent “être prêtes à étudier avec attention les  situations personnelles des agents au cas par cas” !....

De nombreux assistants familiaux (toujours pas informés officiellement) se sont joints de leur propre initiative à ce rendez vous. Devant votre injonction à sortir de la salle ils n’ont pas obtempéré. Ils vous obligent alors à les associer à ce temps d'échange. Devant leur détermination vous acceptez qu'ils restent à condition qu'ils n’interviennent pas,  et vous proposez de les rencontrer le 24 mars.

C'est ainsi, qu'ils  assistent impuissant et sans voix,  comme nous, à l’annonce de la création d’un SAF au Mans !

Ce grand SAF accueillera en 2016 les 350 enfants répartis actuellement sur les 3 SAF, et  d'après vos projections, (power point à l'appui) ils seront, en 2020,  214...... Vous pariez dores et déjà qu'il n'y aura pas d'augmentation de l'activité ? N'est pas la  mort lente et déjà programmée de ce nouveau SAF ? D’ailleurs,  précaution oblige, il n'est question que de location de locaux !.....

Vous nous assurez aujourd'hui que les enfants confiés ne changeront pas de famille d’accueil..... C'est le minimum que vous puissiez faire pour eux ! Mais avez vous mesuré toutes les conséquences d'un tel projet pour ces enfants et ces jeunes ?

Certes,  La  loi 2007, préconise le rapprochement des enfants de leurs parents,  rapprochement souhaité par les juges parisiens et les secteurs, dites vous !

Ces mêmes juges, qui prennent des décisions dans l’intérêt des enfants,   sont-ils informés qu'avec  votre projet,  les enfants  (petits et grands) devront eux faire  en moyenne plus de 4 heures de trajet pour voir leur parents, leurs frères et sœurs, la famille élargie, pour les temps de visites médiatisées ?.....  

Certes leurs parents ne feront eux que 55 mn de déplacement en TGV, mais qui prend en compte l’intérêt des ces enfants pourtant au centre des préoccupations dans le schéma départemental ? Ou alors ce ne sont que des mots dans cette belle vitrine du “Grand Paris” ?

Nous le savons, c'est au centre de notre travail et de nos préoccupations,  les rencontres avec leur parents sont importantes, mais nous n'avons pas attendu la loi de 2007 pour tout mettre en œuvre, soigner, accompagner, soutenir les liens parents enfants dans des lieux accueillants et propices à un vrai travail  de "soutien à la  parentalité".

Et les parents de ces enfants, qu'en pensent-ils eux-mêmes ?

Et  toutes ces familles d’accueil qui  elles accompagnent au quotidien  ces enfants, malmenés, abîmes,   négligés?  Vous le savez, sans leur dévouement, leur motivation, combien d'enfants seraient aujourd'hui dans la peine et sans avenir ?

Pourquoi, ne sont-elles alors  pas prises en compte dans vos orientations, à l'heure de la professionnalisation de leur métier que vous ne manquez jamais de mettre en avant ? Pourtant vous leur avez dit qu'elles étaient « précieuses pour vous » !.... Encore des mots ?

Le 11 mars, alors que vous ne vouliez pas les associer à la réunion avec les agents,  elles vous ont donné une vraie preuve de leur engagement  auprès des enfants et aussi  de leurs inquiétudes.

Quant à vos agents, dont vous vantez à chaque fois que vous en avez l’occasion,  l'engagement, la motivation, la qualité du travail accompli, etc. etc. .... pourquoi ne sont-il pas associés à ce projet, qui pourtant, va gravement impacter leurs conditions de travail,  leur vie familiale,    mais aussi leur santé ?

Votre promesse, (si elle est tenue) c'est de ne « redéployer » aucun agent sur les nouveaux SAF en projet.  Mais alors, ce travail de qualité, de proximité tant mis en avant dans le schéma départemental comment  imaginez vous qu'il se fasse à une telle distance ?

Nos organisations syndicales, informées sur ce qui n'était alors qu'une rumeur, vous  ont questionné depuis octobre 2015. Devant votre silence, une demande d'audience vous a été adressée, là encore un silence .... Éloquent !      Pourquoi ?

Le 10 mars à 19 h, vous vous décidez enfin à leur répondre et leur proposez une rencontre le 14 mars à 16h (avec le week-end au mieux) ? Nous nous ne sommes pas dupes de cette manière de faire !

 

Madame Hidalgo dites-vous,  a pris sa décision..... Mais quelle décision ?....

Elle aurait donc tranché dans le vif,  sans aucune prise en compte de la réalité des enfants confiés ?

Mais pourquoi ne pas avoir questionné les professionnels au plus près de la réalité du travail ?

Vous justifiez la rapidité de cette décision par le fait :   « il n'est pas question de laisser les SAF de l'Ouest dépérir ». Pourtant depuis 2009, vos prédécesseurs et vous même scrutiez cette situation à la loupe sans intervenir. Pourquoi avoir attendu ce seuil que vous dites critique aujourd’hui ?

Maintenant, vous voulez nous  associer à la réflexion autour des conditions de la mise en œuvre de votre projet, et des  concessions que vous voudriez, peut-être,  bien nous accorder en termes de compensations. 

Vous le savez,  vous pariez peut-être sur l’épuisement de vos personnels pour définitivement tourner la page des SAF de l’Ouest qui jadis, et aujourd'hui encore remplissent une mission de service public à laquelle ils sont profondément attachés.

Nous sommes profondément surpris et choqués de la rapidité avec laquelle les décisions ont été prises. A aucun stade de  la réflexion nous n'avons été informés, sollicités,  associés,  alors qu'il s'agit maintenant de plus 350  enfants confiés à autant d'Assistants Familiaux , réparties sur un secteur géographique  entre le Calvados, l'Orne, la Mayenne, la Vendée, le Perche, l'Eure, l’Eure et loir, le Maine et Loire....et une  soixantaine d'agents domiciliés pour certains  jusqu'à 1h30 de leur SAF respectif.

 

Il n'est peut être pas trop tard pour prendre mieux en compte les intérêts des enfants et des jeunes, de leur milieu d'accueil et des personnels qui les accompagnent tout en réfléchissant aux évolutions nécessaires que nous imposent la baisse des effectifs.


Il n'est peut être pas trop tard pour mieux connaître ce travail qui  a quelques réussites à son actif et dont bien des jeunes pourraient témoigner, et peut être aussi des parents.

“Une société qui va bien, ne se mesure-t-elle pas aussi à la manière dont elle prend soin de ses enfants” ?

 

Les SAF de l'Ouest, qui ne le sont pas tant que cela !..... À l'ouest !"

 

 

 

De nouvelles réunions avec la DASES, ainsi qu'une audience de l'intersyndicale SUPAP FSU - CGT - FO sont prévues dans les prochains jours. Nous continuerons de soutenir nos collègues des SAFD et vous tiendrons informés des suites.

Commenter cet article

M
Whether or not you’re a property or company owner, you needs to have different needs for instance carpet washing, window washing, janitorial companies. If you might have different wants, make positive the washing company you desire to engage provides all the particular services you will need so that you will don’t must engage and also manage different companies.
Répondre
D
Dubai was first until most recently not widely recognized for travel and leisure. How comes with Dubai managed to meet up with major travel and leisure destinations that include Hawaii, Cannes or possibly Bali? Other countries have paid out decades creating reputations and additionally infrastructure with the expectation of transforming into a major travel around destination.
Répondre
H
While it is advisable to ask that question of this contractor, it truly is only some sort of suggested means of business. There are a number of painters that contain a superb work ethic and are also paid constant. After the success, I determined We would never all over again pay some sort of painter constant. I is now able to give the customers a larger quality connected with service and the majority of it is because paying the painters with percentage.
Répondre
M
You should definitely go having professional maids and house cleaning services services which might be bonded and have absolutely insurance. It's better to go with the established house cleaning services service in comparison with an inexperienced. You want to cooperate with professionals simply because will ensure that your property with cleaned in an effective way possible. You really should ask what exactly training this maids include and the fact that cleaning will likely be done pictures residence or corporate offices.
Répondre
J
Ca fait peur!! nous qui sommes au sud de Sens et Auxerre nous réserve t-on le même sort dans quelques temps?
Répondre
S
Pour l'instant il n'en est pas question mais difficile d'être rassurants sur le long terme vue la politique de fermeture menée tambour battant par la ville...