Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DASES-SUPAP-FSU

Pénurie de stages dans le secteur social : Mobilisation à Limoges

Face à la pénurie de stage qui met en péril leur formation, nos futurs collègues se mobilisent.

Depuis plusieurs années, les étudiants des filières sociales sont lourdement pénalisés par l’obligation qui est faite aux structures accueillant des stagiaires de les gratifier lorsque leur durée de stage est supérieure à 2 mois.

La situation financière des établissements et structures sociales et médico-sociales (pour la plupart financés par des fonds publics) a conduit ces derniers à revoir leur position quant à l’accueil de stagiaires, devenus de fait pour eux une dépense supplémentaire.

De la même manière dans les services publics, soumis à la même obligation de gratification, les possibilités d’accès aux stages ont été restreintes. Ainsi à la DASES (Paris), le budget consacré à l’accueil de stagiaire « gratifiables » s’est réduit comme peau de chagrin, et ce alors même que la DASES gratifiait sans problème ni restrictions ses stagiaires avant que la loi ne l’y oblige !!! Dans ce contexte les professionnels ne peuvent plus accueillir de stagiaires aussi facilement et sont sans solution face à la détresse des étudiants qui les interpellent.

Une manifestation aura lieu demain (9 octobre) à Limoges (rassemblement à 15heures devant la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale/DRJSCS) à l’initiative d’étudiants : les travailleurs sociaux et formateurs sont appelés à les rejoindre.

 

Vidéo réalisée par les étudiants appelant à manifester le 9 octobre

Commenter cet article

S
Bonjour,
C'est vrai que la loi du 10 juillet 2014 a voulu limiter les recours abusif aux stagiaires en instaurant des quotas par entreprise (15% de l'effectif de l'organisme d'accueil ou maximum 3 stagiaires si moins de 20 salariés). De plus le législateur a souhaité revaloriser la gratification du stagiaire.
Ces deux mesures, parmi d'autres, ont créer un déséquilibre entre l'offre de stages (réduites) et la demande des étudiants, toujours plus nombreux à chercher des stages pour valider leur cursus pédagogiques.
Répondre